03/02/2010

ce matin, un lapin a tué un chasseur ...

cela faisait quelques temps déjà que n° 2 m'avait demandé un lapin
l'été dernier, le marché était conclu
"tu reçois ton lapin mais tu t'en occupes !  Il est hors de question qu'on y mette la main !  Si tel devait être le cas, on le bouffe !!"
tant qu'à prendre un lapin, on en a pris 2
un mâle et une femelle
Pruneau s'appellera le mâle
Moutarde s'appellera la femelle
on en dégustera un à Noel et l'autre à Nouvel An
Noel arrive et nous renouvelons le bail des lapins
"pas assez gras"
et puis trop jeunes aussi
et puis, au printemps, on compte bien se lancer dans la production
et telle Perrette et son pot au lait ...
le jour de l'An, n° 2 arrive les larmes aux yeux
nous ne dégusterons pas Moutarde, elle est morte
on ne sait trop ce qu'elle a eu mais il y est vrai que par rapport à Moutarde, elle avait moins d'allant
voilà donc Pruneau veuf et nous tels Perrette disant adieu veaux vaches cochons couvées
nous repartons donc à l'assaut des clubs de rencontre spécial lapins et recherchons difficilement à cette saison une jeune dame lapin ni trop jeune ni trop engraissée
et c'est ainsi qu'est arrivée Terrine
Terrine est la réplique féminine de Pruneau
même pelage blanc et noir
nous avions décidé de ne plus les mettre en cage mais de leur faire un petit enclos dans une étable
naturellement, pour un idylle longue et harmonieuse, Pruneau et Terrine font appartement séparé
mais Pruneau est un jeune homme fougueux
alors malgré la séparation d'un mètre de haut séparant les deux enclos, Pruneau arrive à pénétrer le domaine de Terrine
Terrine qui ne sait comme faire pour ne plus subir ses assiduités
nous avons donc grillagé le dessus de l'enclos de Pruneau et attendons impatiemment la mi-février pour faire connaissance avec leur digne descendance
ensuite se présentera le problème de qui va leur faire la peau parce que bon, il faut bien manger et qu'on va pas repeupler la Belgique de jolis petits lapereaux
et ça, c'est pas gagné ...
(ah oui, n° 3 participant aux soins des lapins aura bientôt le sien aussi !
le prénom est déjà choisi
Pâté
c'est un peu masculin pour une jeune fille mais on est surs qu'avec beaucoup d'amour, elle ne s'en rendra pas compte ...)

09/11/2009

ce sont les travaux de la ferme, on se fatigue mais c'est bon ...

vous regardez l’amour est dans le pré ?
moi, je regarde
ça me fait marrer
je connais personne (Monsieur, oui !) mais ça me fait marrer
je regardais déjà la version made in France
donc, hier, rebelotte
pour ceux qui suivent pas, les deux premières émissions étaient les mises en route, les présentations et les sélections mais hier, c’est l’immersion dans le truc
donc, déjà lors des sélections, ça m’avait paru bizarre de voir les réactions de certaines « éliminées »
comment peut-on se faire autant d’illusions pour une émission ?
et puis, c’est le nombre de candidates qui m’a étonnée
femme de fermier !
mais qui donc a envie de devenir femme de fermier ?
pas moi
enfin au départ
la ferme, très peu pour moi même si j’ai toujours été très animal addict
et puis toujours cette image du paysan mal dégrossi
puis, y’a eu la vie et ma rencontre avec Monsieur
ben oui, y’a des choses qu’on explique pas, hein ?!
et puis y’a eu la découverte d’un monde
d’un autre monde
et ce fut la confrontation de nos deux mondes
pas tant de différences que ça entre nous
en tout cas, les mêmes valeurs
enfin, ça c’est mon cas
j’en reviens donc à l’émission
hier, y’en a une qui crise parce qu’elle a découvert l’autre visage du fermier
et oui, un fermier a deux visages !
ben non, madame, un fermier n’a pas deux visages
un fermier est un fermier et le restera et ça signifie que même s’il vous dit le contraire (si si, Monsieur me dit le contraire aussi), sa ferme passera avant tout
enfin, ses bêtes surtout (quoi que pour la moisson, surtout en Belgique avec son magnifique micro-climat réglé sur pluie, en général, peu remettent à demain)
les bêtes d’un fermier, c’est sa légitime à qui on sacrifie Pâques, Noël et Nouvel An et sa maîtresse pour toutes les attentions qu’on lui porte
être la femme du fermier, c’est accepté ça
c’est accepté de rater une réunion de famille parce que Grenouille doit vêler et qu’on arrivera en retard et qu’on arrivera pas du tout parce que le veau est cul devant et qu’on attend le véto de garde pour une césarienne et que lorsque tout sera recoussu, il sera temps de traire et tant pis pour la réception de famille
c’est accepté de traire à 11h00 du mat et de se marier à 14h00
de rentrer à 4h00 du mat et de se lever à 7h00 toujours pour traire
c’est accepté d’être à l’entrée du ciné (ou carrément dedans) et de recevoir un message du voisin pour dire que des bêtes sont passées sur le chemin et donc de remettre le film aux calendes grecques
c’est accepté les caprices de la vie et donc la mortalité que ça entraîne
c’est accepté que les caprices du temps, de la vie aient un impact sur l’humeur du fermier (si si, la moisson ou la fenaison retardées par un temps chagrin peuvent mettre le fermier d’une humeur de chien parce que les sous et toujours les sous)

c’est accepté un homme au caractère souvent fort (si si, pour mener une telle vie, il faut avoir un caractère marqué)
c’est pas faire une concession une fois pour les bêtes mais faire des concessions tout le temps sans que ces dames en fassent pour vous (wais wais, c’est très rare une vache qui accepte de programmer son vêlage pour te faire plaisir)
bref, madame qui postule pour être femme de fermier si tu me lis, change d’idée parce que si tu pleures au bout de 24h00, tu vas droit dans le mur !
pour les autres, je dirais que c’est plein d’autres choses qui te font dire que la vie est belle même quand t’es dans les emmerdes
parce que moi, de voir tous les matins, les deux génisses de Haricot et Habitante jouer en galopant autour de leurs mères, ça me fait dire que la vie est belle
parce que moi, quand je vois Monsieur faire des guili-guili dans le cou de Schumette qui se tend au max pour profiter de la caresse, ça me fait dire que la vie est belle
parce que moi, quand je vois les vaches qui paissent de ma fenêtre de la cuisine, je trouve la vie un peu plus légère …


20/10/2009

faire pipi sur le gazon pour embêter les limaçons ...

pas grand'chose à dire
à vrai dire, pas grande inspiration pour les dire
une seule constatation : les journaleux doivent avoir raison, la maladie n'est plus à notre porte mais dans la maison vu le nombre de visites que j'ai pour connaître la recette du sirop de limace
écoutez, (enfin lisez), ça sert à rien de cliquer ici pour ça
d'abord, les limaces, c'est plus vraiment la saison
et puis, les limaces, ça me dégoûte
alors, je les fais fondre avec du sel, les découpe aux ciseaux, ouvre des bars à bière, envisage l'élevage intensif d'hérissons ou pollue avec de beaux petits granulés bleus mais en aucun cas, je ne pourrais en avaler le moindre jus
beurk ...

23:15 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : n importe quoi |  Facebook |

30/09/2009

j'fais des trous, des petits trous, encore des p'tits trous ...

Monsieur n'est pas né coiffé, la chose est avérée
mais j'ai rarement rencontré quelqu'un ayant autant peu de chance
et dans n'importe quel domaine (sauf pour le jour où il m'a rencontrée, évidement (je sais ma modestie me perdra mais on est jamais mieux servi que par soi-même, n'est-il pas ?))
à tel point que quand il choisit un truc dans un magasin, je lui suggère souvent de prendre la pièce à côté (euh tout compte fait, à mon sujet, il aurait peut-être mieux fait de prendre la pièce à côté ...)
donc, nous n'avons qu'une voiture et nous nous débrouillons très bien ainsi
comme il le dit si bien, c'est MA voiture
à mon nom et tout et tout
et en effet, j'en suis le principal conducteur
ben oui, Monsieur a ses tracteurs pour ses pérégrinations diverses et variées et quand on part, je fais chauffrette pour que sa seigneurie puisse passer sa curiosité ...
mais bon, si on s'aime encore, faut pas pousser le bouchon, non plus, et y'a des fois que l'Homme prend les clés et me plante at home (m'en fous, j'ai un vélo, na !)
bref, pour le moment, l'Homme me plante régulièrement pour se rendre à des réunions concernant la crise du lait
entre nous, j'ai pas encore compris pourquoi étant donné le niveau de son audition mais si ça lui plaît, moi, j'aime autant
donc, la semaine dernière, Monsieur est à nouveau parti (hier aussi, d'ailleurs)
ce matin, une missive à mon nom mais provenant de la zone de police du lieu de réunion
pour une fois, Monsieur a éprouvé le besoin d'ouvrir le courrier et même qu'il fut à mon nom
je me doute qu'à son habitude, il a du voler bas
alors, en effet, le courrier contient bien un pv
mais pas un pv de roulage
non non, juste un pv de retard de CT
(ben oui, après le pv pour mes trous non conformes, j'ai droit au pv de retard de CT, je me demande si la panoplie de pv pour des infractions de minimes importances est longue)
ça veut dire que y'a des flics qui font des tournées nocturnes et qui vérifient si on est en ordre d'assurance, de CT, etc
ça a bien entendu donné lieu à toutes les récriminations de l'Homme comme quoi ils ont rien d'autres à faire à près de 21h30 que de vérifier ce genre de conneries
moi, je me dis que je roule tous les jours et n'importe où et que je ne m'étais pas encore fait chopée
lui, il sort une fois et c'est bingo
résultat, lui et ses singes sont bon pour envisager un nettoyage en profondeur de la carrosserie de titine (surtout sous titine et là, c'est beaucoup moins évident) parce que si moi, je dois me bouger pour régulariser la situation, c'est de sa faute et cela même si c'est moi qui aie été négligente ...

22:38 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : n importe quoi, l humeur de monsieur |  Facebook |

13/06/2009

tagada ?

dans Pommefraise, il y a fraise



ces derniers temps, on est en plein dans la fraise
je les adore à la cassonade
mais ce soir, ce fut en confiotte
j'aime l'odeur qui règne dans ma cuisine ...

01:05 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : n importe quoi |  Facebook |

08/05/2009

y'a pas à dire, on savait vivre en ce temps-là

 

 

 

Authentique extrait d’un manuel scolaire catholique d’ÉCONOMIE DOMESTIQUE POUR LES FEMMES (publié en 1960)

Faîtes en sorte que le souper soit prêt

Préparez les choses à l’avance, le soir précédent s’il le faut, afin qu’un délicieux repas l’attende à son retour du travail. C’est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu’ils rentrent à la maison et la perspectived’un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d’un accueil.

Soyez prête

Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d’être détendue lorsqu’il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d’être égayée et c’est un de vos devoirs de faire en sorte qu’elle le soit.

Rangez le désordre

Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffons à poussière sur les tables.

Pendant les mois les plus froids de l’année

Il vous faura préparer et allumer le feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. Votre mari aura le sentiment d’avoir atteint un havre de repos et d’ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.

Réduisez tous les bruits au minimum

Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d’encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.

Écoutez-le

Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n’est pas le moment opportun. Laissez-le parler d’abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faîtes en sorte que la soirée lui appartienne.

Ne vous plaignez jamais s’il rentre tard à la maison

On sort pour dîner ou pour aller dans d’autres lieux de divertissement  sans vous.  Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d’ordre et de tranquilité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit.

Ne l’accueillez pas avec vos plaintes et vos problèmes

Ne vous plaignez pas s’il est en retard à la maison pour le souper ou même s’il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu’il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre 

dans une chaise confortable ou d’aller s’étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l’oreiller et proposez-lui d’enlever ses souliers. Parlez d’une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu’il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité. Souvenez-vous qu’il est le maître du foyer et qu’en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.

Lorsqu’il a fini de souper, débarrassez la table et faites rapidement la vaisselle

Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n’a nul besoin de travail supplémentaire. Encourager votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d’intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l’impression d’empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l’ennuyer en lui parlant, car les centres d’intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.

A la fin de la soirée

Rangez la maison afin qu’elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l’avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s’il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.

Bien que l’hygiène féminine

soit d’une grande importance, votre mari fatigué, ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à le faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d’être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d’avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse.

Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s’endormir sur un tel spectacle.

En ce qui concerne les relations intimes avec votre mari

Il est important de vous rappeler vos voeux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S’il estime qu’il a besoin de dormir immédiatement, qu’il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari en ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.

Si votre mari suggère l’accouplement

Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l’esprit que le plaisir d’un homme est plus important que celui d’une femme, lorsqu’il atteint l’orgasme, un petit gémissement de votre part l’encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.

Si votre mari suggère une quelconque des pratiques moins courantes

Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d’enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s’endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.

Vous pouvez alors remonter le réveil

Afin d’être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu’il se réveillera.

14:17 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : n importe quoi |  Facebook |

10/04/2009

y'a martine carillonne et y'a PF qui grelotte ...

je sais que dehors, il fait tout plein soleil
je sais que le soleil influence l'humeur
tout le monde est donc de bonne humeur, aujourd'hui
soit !
mais est-ce une raison suffisante pour que chaque personne qui sorte de notre bureau nous souhaite une joyeuse fête ?
j'en déduis que nous avons des têtes de cloche ...

13:15 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : n importe quoi |  Facebook |

02/04/2009

y'a martine s'instruit, y'a PF aussi ...

vous z'avez vu comment il fait beau dehors ?
en général, par un chaud beau temps comme ça, on a envie soit de promener
soit de jardiner
soit de prendre un bon bouquin et de s'affaler à l'abri du vent
moi, je fais presque la dernière proposition
je suis très au chaud derrière mes vitres (y'a 27° dans mon bureau actuellement)
j'ai pris un bouquin très lu qui commence ainsi :
"Albert II, Roi des Belges,
A tous, présents et à venir,
Salut.
Vu la loi du 13 août ..."
pour ceux que ça passionnerait aussi, je transmets les coordonnées sur simples demandes mailites ...

14:51 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le temps, au boulot, n importe quoi |  Facebook |

19/03/2009

y'a l'appréhension de martine et y'a la préhension de PF

je peux pas vous laisser sans vous donner les dernières nouvelles de ma main droite
non, franchement, ça serait dommage !
donc, faut savoir que PF est droitière
ben oui, suis banalement banale, aussi
donc, avec mon bobo que je sais pas d'où qu'il m'est venu, ma préhension est un peu défectueuse
et évidemment, y'a eu une défectuosité au moment de taper le bois dans le poele à bois
réflexe
ça, j'en ai encore des réflexes
et les réflexes, c'est con (ça doit être pour ça que j'en ai, d'ailleurs ...)
bref, en un mot comme en 100, je me suis brûlée à la fonte
j'ai donc, en plus de cette cicatrice boursouflée et rougeaude, une jolie brûlure partant de la base du pouce pour rejoindre ma cicatrice à la base de mon index
c'est clair ?
parce que si jamais vous me trouvez dans un fossé, ce serait con de ne pas me reconnaître à cause de ce détail ...

(à part ça, je me sens vraiment le Q entre deux chaises
c'est pas vraiment agréable
et malgré le merveilleux soleil qui a illuminé cette journée, j'ai en tête tous ces gros nuages gris qui s'accumulent à l'horizon
j'sais pas comment on va s'en sortir ...)

19:18 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : down, n importe quoi, mes bobos, les emmerdes |  Facebook |

y'a martine fait de la radio et y'a PF qui devrait passer une radio ...

il y a 14 ans d'ici, je me suis fait sauvagement attaquer par une machine de Monsieur
quand on est con, on est con, hein !
j'ai cru que j'aurais pu la retenir
évidemment
à 2 cm près, je lui léguais deux doigts de ma main droite
elle ne fut pas si exigente et se contenta de me marquer à vie
grâce à elle, j'ai un signe distinctif
pas très élégant mais très utile pour me reconnaître si un jour, je me mets à divaguer au propre comme au figuré
je ne me rappelle pas si j'ai vraiment eu mal
je sais que je n'ai pas crié
j'ai simplement tourné en rond le temps de reprendre mes esprits
puis, je suis retournée à pieds à la maison
blanche
très blanche
sauf mon t-shirt dans lequel j'avais emmitouflé ma main
la suite se déroula chez le toubib et ensuite aux urgences qui ce jour-là portèrent parfaitement leur nom pour les accidentés de la route mais pas pour moi
j'ai donc parfaitement maculé le sol de la salle d'attente de jolies taches rouges sang
et ma coquine de main en a profité pour augmenter son volume
de la suite, je n'ai de souvenirs qu'un coeur qui bat dans la main tellement le plâtre la compresse
d'un n° 1 a langé, habillé, lavé ... d'une seule main
d'une conduite de voiture assez expérimentale
de visites journalières au dispensaire
mais pas spécialement de douleurs
allez savoir pourquoi, depuis 5-6 jours, j'ai mal et le majeur tout engourdi
à bien y rergarder, la plaie est bien boursoufflée et gonflée
d'une couleur un peu rougeaude
je me réveille de la nuit parce que c'est pas trop confortable
le majeur fourmillant
parfois, l'annulaire devient solidaire
j'ai fait quoi ?
rien que je ne me souvienne
1er souvenir de la douleur : ça m'a réveillée une nuit
j'ai pensé : "mauvaise position"
actuellement, je me demande si Monsieur ne se venge pas sur ma personne pendant que je dors
lui, il veut que j'aille me faire photographier
wais mais non, j'en ai marre d'aller à l'hosto
j'y passe des heures avec n° 2
et demain, c'est réajustage de ma machine interne
on va encore attendre pour voir si le doigt change de couleur ou montre des signes d'indépendance ...

13:50 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : n importe quoi, mes bobos |  Facebook |

16/03/2009

y'a martine fait le ménage et y'a PF collectionne les produits ...

depuis quelques temps déjà, je me dis que je dois me raisonner
que j'ai pas besoin d'en avoir autant
que c'est ridicule
depuis un peu moins longtemps, je me dis que j'exagère vraiment
que cette marotte doit cacher un truc
un malaise
une dépression
un truc quelconque car je ne peux quand même pas être aussi conne délibérément
si ???
noooooooooon
ben si
PF souffre de troubles compulsifs
probablement
en fait, elle achète de manière compulsive
certainement
PF a été zieutée sur le net
elle ne trouve pas vraiment son trouble
pas mal de sites parlent d'achats compulsifs qui mettent la santé financière en danger
mais PF n'est pas concernée pas ce type d'achats
PF n'a pas 45.752 paires de shoes ou 64.269 pulls du même modèle mais en différents coloris
non, PF est addict des parfums et autres bonnes odeurs
si au niveau des parfums, j'arrive à me contenir en n'achetant plus que mon préféré et son petit frère
au niveau des autres trucs odorants, je me contrôle très mal
donc, voilà, je fais mon mea-culpa et j'avoue
j'avoue que dans ma salle de bain, j'ai (et rien qu'à mon usage) :
- 13 bouteilles gel-douche + 2 gels douche gommage du corps
- 8 bouteilles de shampooing
- 18 tubes de dentifrice
mais là, où ça devient limite débile, c'est mon comportement face aux lessives et produits d'entretien (alors qu'il est à noter qu'il n'est pas dans la nature de PF d'être une maniaque du nettoyage)
donc, sur ma machine à laver, il y a :
- 17 litres de lessive liquide (en 7 bidons entamés la plupart)
- 6 bouteilles d'adoucissant (entamées chacune aussi)
dans mon armoire de produits d'entretien, y'a plein de produits qui sentent le citron, l'eucalyptus, les fleurs, la javel, …
même n° 3 a estimé, samedi soir, en rangeant un tube dentifrice en plus que ça commençait à faire beaucoup
la vérité sort de la bouche des enfants ?
probablement
sauf que lorsque je suis dans un magasin et que je suis le rayon, je suis attirée comme un aimant
je prend une bouteille
j'ouvre
j'hume
je passe à l'autre
je reviens à la première
et d'office, j'en achète au moins une
c'est con
très con
surtout que ça comble rien
ça augmente ma note à la caisse et ça envahit mes armoires
enfin, si jamais y'a rupture de stock dans les magasins et que vous avez un besoin urgent de gel douche ou de produit lessiviel, vous savez à qui vous adressez …


15:45 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : n importe quoi, moi moi moi |  Facebook |

06/03/2009

y'a martine s'emmerde ferme et y'a PF qui la distrait ...

parce que martine est très assidue comme lectrice de PF
parce que rien que pour ce 6 mars, elle est venue cliquer chez moi à 1h08 du mat et à 10h13 (et la journée est loin d'être finie !)
martine souffrirait-elle d'insomnies ?
 ...

10:34 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : n importe quoi, mon blog |  Facebook |