22/06/2010

mon jardin à moi

besoin subi de magasiner samedi
essayé plein de trucs
résisté à la tentation
sauf pour mon pêché mignon
miss dior chérie l’eau
pas pu résister
on passera donc l’été ensemble
acheté 4 moules pour filtrer l’eau de la pièce d’eau du jardin malgré les plantes mais comme on a adopté poissons, grenouilles et crapauds …
passé dimanche à la maison
malgré temps pourri, bbq quand même
terrible envie
envie comblée de la meilleure des manières
passé mon temps entre lessivage et révisions diverses et variées
j’ai donc revu en pliant slips et chaussettes les équations à une et deux inconnues
j’ai tout à fait assimilé que la moule est un bi-valve
en ai profité pour glisser quelques mots de néerlandais
tout en expliquant les différentes opérations mathématiques
la vie reprenant doucement son cours
je dors énormément tout en étant encore énormément fatiguée
j’ai demandé un ajournement pour le prochain emprunt et la procédure pour obtenir un crédit soudure
essayé que la décision vienne de Monsieur
fais comme tu veux, t’es beaucoup plus intelligente alors t’as qu’à faire comme tu crois qu’il faut faire
comme si c’était une question d’intelligence 
c’est SA ferme, c’est SON activité !
j’ai donc fait
j’ai donc un 4e enfant en certains points
j’ai donc, sur ma lancée, pris aussi rdv auprès de divers toubibs
qu’il comprenne qu’il vieillit, qu’il souffre mais qu’il est surtout épuisé
que son alimentation ne lui permet pas de trouver tous les oligo-éléments indispensables à sa vie parce que sa vie est invivable
mais il moura dans son étable parmi ses bêtes
s’il le veut
moi, je ne peux pas
je donne, je donne mais je ne peux plus
hier, les vaches avaient décidé de nous emmerder
l’une se promenait sur le jeu de balle
le taureau avait passé la corde et descendait piam-piam la ruelle
le summum fut atteint quand en regardant par la fenêtre de la cuisine, j’ai vu une montbi dans le jardin
ses grosses pattes dans les poireaux, les plants de potiron
sa panique de ne pas savoir rejoindre les autres
ma peur qu’elle fonce dans la serre à tomates, qu’elle marche, tombe dans la pièce d’eau
ma rage de constater les choux, les poireaux, les oignons écrasés
hier aurait du être une avant-soirée cool, le souper étant prêt de la vieille
hier fut une avant-soirée et une soirée éreintantes
et puis, ma tête qui est toute chamboulée
difficile de prendre sa vie en plein tronche
de se dire que ce qu’on pensait sans importance en a énormément
de se dire qu’on n’est pas sans importance
que les paroles des uns ou des autres le traduisent
on s’inquiète pour moi, on parle de moi
j’aime
j’aime pas
ça me fait drôle
ça me chamboule de pouvoir avoir de l’importance pour certains …

14:41 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les betes, l humeur de monsieur, moi moi moi |  Facebook |

20/05/2010

en effet, il brille ...

dehors, le soleil brille
il brille vraiment d’un soleil de vrai printemps pour la première fois de l’année
l’hiver a été hyper long et la période chaude sera très courte étant donné qu’au 20 septembre, les petits matins et les soirées seront déjà frisquets
dehors, le soleil brille
je porte une chemise rose pétant, une teinture déjà ancienne laissant percer mes innombrables cheveux blancs, des très nombreux kg en trop

je marche seule, très digne avec mon air de douairière,
je regarde tout sans rien voir
une voix très près de moi
je cherche du regard
un type qui raconte je-ne-sais-quoi mais qui a l’air de m’être destiné
je le regarde sans comprendre vraiment
j’ai pas envie d’approfondir
je sens son regard accroché à mon dos
pas envie de savoir
sur ma petite promenade, je recroiserai son regard insistant encore deux fois
pas envie
pas envie du tout
d’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi
c’est incompréhensible pour moi
comme cette main dans mon dos et cette épaule contre la mienne pendant que X me parle
on se connaît, en effet
on se connaît depuis très longtemps, c’est vrai
mais cette promiscuité ?
j’ai du mal à m’y faire
et encore plus, durant cette période de ma vie
et ce matin, ce semblant de réponse à ma question
je ne reste pas pour les enfants ou à cause des enfants
je reste parce que ma vie avec mes enfants me plaît énormément
j’adore l’atmosphère dans laquelle nous évoluons
je suis heureuse que malgré l’adolescence, ils sont « heureux » à la maison
ils ne cherchent pas à l’éviter
je pense que tant qu’il en sera ainsi et sauf un gros clash de Monsieur, je ne partirai pas vraiment
mais après ???
en attendant, il faut que j’arrive à donner une autre direction au scénario de ma vie
dehors, le soleil brille et moi, j'ai oublié ma pomme traditionnelle du midi …

13:01 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moi moi moi, les singes, l humeur de monsieur |  Facebook |

09/05/2010

cadeau

à toutes les mamans présentes et à venir

et pour la première fois depuis 16 ans, Monsieur a participé au cadeau
un immense tas de lilas à partager en "4 bouquets"
bizarre que plus je me détache, plus on me retient
sauf que je ne sais comment revenir
pas plus que je n'arrive à partir ...

bonne fête à toutes les mamans génitrices, d'adoption ou de coeur ...

11:18 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moi moi moi, l humeur de monsieur |  Facebook |

09/02/2010

je t'aime, je t'aimais et je t'aimerai ...

bientôt la st val, cette fête des amoureux que je ne fête pas spécialement
je présume que si les perce-neige sont sortis, Monsieur m’en aura cueillis et qu’ils trônent dans un verre à goutte sur la télé
je présume que Monsieur m’aime encore
je présume comme je l’ai toujours présumé
jamais je n’en ai été certaine
pourtant, ça a toujours été tellement évident à tout le monde
à tout le monde mais pas à moi
pourquoi je parle de ça ?
parce que dernièrement grâce à FB, j’ai retrouvé deux anciennes copines de mon adolescence
toutes les deux ont connu mes débuts avec Monsieur
toutes les deux l’ont rencontré quelques fois
puis la vie nous a séparées
aujourd’hui, le contact se renoue
au premier mail, chacune me resitue et fait mention de Monsieur
chacune se rappelle parfaitement de lui
aucune ne doute sur l’issue de notre mariage
elles ne sont pas les premières a m’en faire mention
pourtant, la norme actuelle est de passer par la case divorce
mais d’après elles, pas pour nous
la sagesse populaire l’a dit avant moi « on voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien » …


17:00 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : l humeur de monsieur, moi moi moi |  Facebook |

09/11/2009

ce sont les travaux de la ferme, on se fatigue mais c'est bon ...

vous regardez l’amour est dans le pré ?
moi, je regarde
ça me fait marrer
je connais personne (Monsieur, oui !) mais ça me fait marrer
je regardais déjà la version made in France
donc, hier, rebelotte
pour ceux qui suivent pas, les deux premières émissions étaient les mises en route, les présentations et les sélections mais hier, c’est l’immersion dans le truc
donc, déjà lors des sélections, ça m’avait paru bizarre de voir les réactions de certaines « éliminées »
comment peut-on se faire autant d’illusions pour une émission ?
et puis, c’est le nombre de candidates qui m’a étonnée
femme de fermier !
mais qui donc a envie de devenir femme de fermier ?
pas moi
enfin au départ
la ferme, très peu pour moi même si j’ai toujours été très animal addict
et puis toujours cette image du paysan mal dégrossi
puis, y’a eu la vie et ma rencontre avec Monsieur
ben oui, y’a des choses qu’on explique pas, hein ?!
et puis y’a eu la découverte d’un monde
d’un autre monde
et ce fut la confrontation de nos deux mondes
pas tant de différences que ça entre nous
en tout cas, les mêmes valeurs
enfin, ça c’est mon cas
j’en reviens donc à l’émission
hier, y’en a une qui crise parce qu’elle a découvert l’autre visage du fermier
et oui, un fermier a deux visages !
ben non, madame, un fermier n’a pas deux visages
un fermier est un fermier et le restera et ça signifie que même s’il vous dit le contraire (si si, Monsieur me dit le contraire aussi), sa ferme passera avant tout
enfin, ses bêtes surtout (quoi que pour la moisson, surtout en Belgique avec son magnifique micro-climat réglé sur pluie, en général, peu remettent à demain)
les bêtes d’un fermier, c’est sa légitime à qui on sacrifie Pâques, Noël et Nouvel An et sa maîtresse pour toutes les attentions qu’on lui porte
être la femme du fermier, c’est accepté ça
c’est accepté de rater une réunion de famille parce que Grenouille doit vêler et qu’on arrivera en retard et qu’on arrivera pas du tout parce que le veau est cul devant et qu’on attend le véto de garde pour une césarienne et que lorsque tout sera recoussu, il sera temps de traire et tant pis pour la réception de famille
c’est accepté de traire à 11h00 du mat et de se marier à 14h00
de rentrer à 4h00 du mat et de se lever à 7h00 toujours pour traire
c’est accepté d’être à l’entrée du ciné (ou carrément dedans) et de recevoir un message du voisin pour dire que des bêtes sont passées sur le chemin et donc de remettre le film aux calendes grecques
c’est accepté les caprices de la vie et donc la mortalité que ça entraîne
c’est accepté que les caprices du temps, de la vie aient un impact sur l’humeur du fermier (si si, la moisson ou la fenaison retardées par un temps chagrin peuvent mettre le fermier d’une humeur de chien parce que les sous et toujours les sous)

c’est accepté un homme au caractère souvent fort (si si, pour mener une telle vie, il faut avoir un caractère marqué)
c’est pas faire une concession une fois pour les bêtes mais faire des concessions tout le temps sans que ces dames en fassent pour vous (wais wais, c’est très rare une vache qui accepte de programmer son vêlage pour te faire plaisir)
bref, madame qui postule pour être femme de fermier si tu me lis, change d’idée parce que si tu pleures au bout de 24h00, tu vas droit dans le mur !
pour les autres, je dirais que c’est plein d’autres choses qui te font dire que la vie est belle même quand t’es dans les emmerdes
parce que moi, de voir tous les matins, les deux génisses de Haricot et Habitante jouer en galopant autour de leurs mères, ça me fait dire que la vie est belle
parce que moi, quand je vois Monsieur faire des guili-guili dans le cou de Schumette qui se tend au max pour profiter de la caresse, ça me fait dire que la vie est belle
parce que moi, quand je vois les vaches qui paissent de ma fenêtre de la cuisine, je trouve la vie un peu plus légère …


02/10/2009

la fin d'une ère ...

ce soir, on a chargé la dernière pure BBB de la ferme
la page BBB est donc définitivement tournée
ça aura pris plus de 12 ans

Princesse princesse
est partie accompagnée de sa fille qui malgré sa robe se ressentait trop question défauts des BBB
depuis septembre, quelques bêtes déjà ont été embarquées
à mon initiative
étrangement, Monsieur suit l'impulsion
prendrait-il vraiment conscience de la situation dans laquelle nous nous trouvons ?
serait-ce à cause de ce manque de pluie perdurant et qui font que les réserves d'hiver sont déjà bien entamées ?
en chargeant Princesse, il m'a demandé "c'est tout ?"
honnêtement, je n'en sais plus rien
il est hors de question de toucher au cheptel laitier sous peine d'handicaper la production
au niveau du cheptel viandeux, j'ai beaucoup de mal à envisager des départs dans les restantes
alors que nous arrivons enfin à effacer les caractéristiques maternelles des cheptels, nous devons faire des tailles sombres
quand de la fenêtre de ma cuisine, je vois enfin ce troupeau de vaches blanche rouge et noire sur lesquelles ne tombent pas de pluie ou celui de vaches presque blonde, je me dis qu'on ne peut pas lâcher si près du but
elles sont si belles ...

Copie de STA70308

00:13 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : les betes, l humeur de monsieur |  Facebook |

30/09/2009

j'fais des trous, des petits trous, encore des p'tits trous ...

Monsieur n'est pas né coiffé, la chose est avérée
mais j'ai rarement rencontré quelqu'un ayant autant peu de chance
et dans n'importe quel domaine (sauf pour le jour où il m'a rencontrée, évidement (je sais ma modestie me perdra mais on est jamais mieux servi que par soi-même, n'est-il pas ?))
à tel point que quand il choisit un truc dans un magasin, je lui suggère souvent de prendre la pièce à côté (euh tout compte fait, à mon sujet, il aurait peut-être mieux fait de prendre la pièce à côté ...)
donc, nous n'avons qu'une voiture et nous nous débrouillons très bien ainsi
comme il le dit si bien, c'est MA voiture
à mon nom et tout et tout
et en effet, j'en suis le principal conducteur
ben oui, Monsieur a ses tracteurs pour ses pérégrinations diverses et variées et quand on part, je fais chauffrette pour que sa seigneurie puisse passer sa curiosité ...
mais bon, si on s'aime encore, faut pas pousser le bouchon, non plus, et y'a des fois que l'Homme prend les clés et me plante at home (m'en fous, j'ai un vélo, na !)
bref, pour le moment, l'Homme me plante régulièrement pour se rendre à des réunions concernant la crise du lait
entre nous, j'ai pas encore compris pourquoi étant donné le niveau de son audition mais si ça lui plaît, moi, j'aime autant
donc, la semaine dernière, Monsieur est à nouveau parti (hier aussi, d'ailleurs)
ce matin, une missive à mon nom mais provenant de la zone de police du lieu de réunion
pour une fois, Monsieur a éprouvé le besoin d'ouvrir le courrier et même qu'il fut à mon nom
je me doute qu'à son habitude, il a du voler bas
alors, en effet, le courrier contient bien un pv
mais pas un pv de roulage
non non, juste un pv de retard de CT
(ben oui, après le pv pour mes trous non conformes, j'ai droit au pv de retard de CT, je me demande si la panoplie de pv pour des infractions de minimes importances est longue)
ça veut dire que y'a des flics qui font des tournées nocturnes et qui vérifient si on est en ordre d'assurance, de CT, etc
ça a bien entendu donné lieu à toutes les récriminations de l'Homme comme quoi ils ont rien d'autres à faire à près de 21h30 que de vérifier ce genre de conneries
moi, je me dis que je roule tous les jours et n'importe où et que je ne m'étais pas encore fait chopée
lui, il sort une fois et c'est bingo
résultat, lui et ses singes sont bon pour envisager un nettoyage en profondeur de la carrosserie de titine (surtout sous titine et là, c'est beaucoup moins évident) parce que si moi, je dois me bouger pour régulariser la situation, c'est de sa faute et cela même si c'est moi qui aie été négligente ...

22:38 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : n importe quoi, l humeur de monsieur |  Facebook |

06/07/2009

les phrases que j'ai reçues ce matin

à la maison : "je suis mal quand tu n'es pas là"
au boulot : "alors prête pour te lancer dans la grande aventure ?"
soit ma vie actuelle résumée en quelques mots ...

08:57 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : l humeur de monsieur, au boulot, moi moi moi |  Facebook |

02/06/2009

que martine dise ce qu'elle a à dire mais qu'elle le dise en tant que martine ...

je ne suis pas fatiguée
je suis épuisée
littéralement vidée
j'y arrive plus
sais pas si c'est à cause de ou à cause de
l'ensemble je présume
dimanche, communion de n° 3
je n'y ai jamais été vraiment présente
un moment donné, Monsieur est parti
il m'emmerde avec son caractère à la con et SA vérité
m'en fous
enfin, pas vraiment
qu'il foute le camps, c'est son problème
mais pas lors d'une fête d'un de ses enfants
tu veux tirer la gueule
et bien, tire la mais sans conséquence pour nous
j'ai fais exprès de rentrer tard avec les singes
qu'il se démerde avec ses biques
même pas mauvaise conscience
lundi matin, il joue au mur
on peut lui demander n'importe quoi, on s'écrase contre un mur de silence
il répond pas à ses enfants ! alors qu'eux (comme moi, d'ailleurs), on était même pas présent à l'événement
écoute, pèpère, si tu veux jouer, on joue
je l'attaque de front en lui demandant ce qu'on lui a fait
il répond pas à la question vraiment
ça m'énerve
évidemment, il continue sa besogne et me lâche qu'il ne comprend pas ce que je dis
y'a pas à dire, ça a du bon d'être sourd
sauf que moi, je veux que tu m'entendes
je me plante face à lui et lui dis que quand il verra mes valises, il aura tout compris et qu'il n'aura plus d'excuses pour ne pas comprendre
j'en profite pour dire clairement aux gamins qu'ils commencent sérieusement à penser à leur futur lieu de résidence pour que je sache vers quelle location me tourner
dans le ¼ d'heure, les singes ont droit à l'image et au son
ça m'énerve cette attitude à la con de se foutre la tête dans le sable
mais avec moi, ça marche pas
la confrontation directe
t'as posé des actes, tu les assumes et tu fais pas chier et surtout t'emmerdes pas ton entourage qui est responsable de rien
pour le reste, ce sont tes problèmes
entre-temps, y'a le boulot au boulot et à la maison
je suis dépassée par tout et partout
j'éprouve de plus en plus le besoin de calter
calter au milieu de nulle part
moi
moi et les éléments
moi, loin d'eux
moi, seule
même si ma belle-sœur a proposé que je les accompagne en vacances
je pourrais pas
je pourrais abandonner ma famille pour partir avec leur famille à eux
je sais pas ce que je veux
je sais simplement ce que je ressens
et parfois, comme dimanche, pendant la messe, je me sens un peu partir …


14:39 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : moi moi moi, l humeur de monsieur |  Facebook |

14/05/2009

lèche-bottes blues ...

comment endiguer cet état de fatigue
ce n'est même plus de la fatigue, c'est de l'épuisement
les problèmes au boulot
les problèmes de la ferme
et tout le monde a l'air d'attendre une réponse de ma part
et lorsque je dis à Monsieur que si la situation perdure, il faudra qu'il arrête de traire, il se braque
s'ensuivent les mots service de recouvrement, huissiers, saisies
la seule réponse que je reçois, c'est "le premier qui vient ici devra se dépêcher de foutre le camp ou se retrouvera la gueule dans la fosse à lisier"
en attendant, il me faut 16.000 € pour fin juin
je ne suis pas sure d'arriver à obtenir 1/3
il y aura les rappels
les frais de rappels
les intérêts supplémentaires
une spirale infernale
en attendant, l'an dernier, on a contracté deux emprunts supplémentaires alors que déjà j'estimais la situation limite
en attendant, face à mon bureau, des gens râlent d'être pris dans l'opération "j'emmerde les gens en les bloquant sur le chemin du retour" et se disent que les agriculteurs, ça râle tout le temps et que ça touche des primes astronomiques
si si, c'est vrai (
https://www.birb.be/pub/FR/index.html)

mais demandez-vous aussi le montant des investissements
au rythme où cela va, la Belgique n'aura d'agricole que des fermes pédagogiques et quelques gros céréaliers qui produiront la base du bio-carburant
la Belgique sera totalement alimentairement dépendante
et tout le monde s'en fout !
je vous souhaite de continuer à être alimentairement heureux tout en consommant des produits étiquetés belges mais produit dans des pays dont le respect des normes est ou laxiste (pour ne pas dire inexistant) ou corrompu …

06/04/2009

y'a martine est comptable et y'a PF fait le bilan ...

dans le courant de l'année, PF changera de dizaine
gardez vos vœux, c'est pas pour maintenant et de toute manière, PF fête pas son anniv
pas spécialement l'envie de faire la fête ce jour-là spécialement
et puis, c'est ridicule, y'a rien qui change de la veille
enfin bref, là n'est le sujet
le sujet est que ce week-end, PF a pensé à ce cap qu'elle allait franchir et de l'évolution de sa vie
si les 30 ans de PF étaient la simple continuité de sa vingtaine finissante
ils furent aussi synonyme de plénitude
à 30 ans, PF a compris que les autres, c'était secondaire
que ce qui importait, c'était elle
et que si elle se sentait bien avec elle, ses singes se sentiraient d'office mieux
quand elle a eu 30 ans, PF a dit à Monsieur que s'il voulait un 3e, faudrait y penser car mémé se faisait vieille pour se reproduire sans que ça soit considéré comme "à risques"
aujourd'hui, à l'aube de sa nouvelle dizaine, PF a pensé ceci :
durant les 10 ans à venir, les singes de PF vont tous devenir des adultes
PF ne leur sera plus indispensable, ils seront autonomes à temps complet
évidemment, la vie de PF en sera moins trépidante
mais PF restera anxieuse
anxieuse de cette route meurtrière
mais PF devra vivre avec son angoisse
la museler
et laisser ses hommes s'épanouir librement
pendant cette dizaine à venir, va certainement falloir prendre des décisions concernant les activités fermières de Monsieur
physiquement, l'Homme est très loin
financièrement, aussi d'ailleurs
même si ses singes et moi-même prenons énormément en charge, il se rend compte que …
il y a quelques jours, il a d'ailleurs évoqué un truc qui m'a assez étonnée
j'y serais pas spécialement défavorable
j'espère simplement qu'on s'en sortira sans trop de casse
au niveau du boulot, PF travaillera probablement la prochaine dizaine dans son nouveau service
y'aura probablement des hauts et des bas
mais PF n'a pas peur
elle sait qu'elle s'en sortira
elle fera tout pour
y'aura probablement des heurts
PF le sait
PF a fait un test encore ce matin
il y est clairement écrit que si PF n'est pas caractérielle, ça ne signifie pas pour autant qu'elle est facile à vivre
et non, PF n'est pas facile à vivre et ça risque pas de s'améliorer avec le temps
donc si la trentaine était la joyeuse entrée dans la plénitude et la certitude de soi, la quarantaine sera celle des doutes, des craintes et des angoisses
j'en connais qui vont déguster s'ils tiennent le coup de la vie commune …

13:16 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : l humeur de monsieur, les singes, moi moi moi |  Facebook |

04/04/2009

y'a martine est une élève exemplaire et y'a PF ...

vacances scolaires nous voici
pour moi, probable dernier samedi au boulot
hier, bulletins pour les grands
comme d'hab
n° 2, limite hyper-actif et limite surdoué, a un bulletin à son image
des points fabuleux (c'est pas moi qui le dit, ce sont les profs qui l'écrivent)
un comportement qui devient de plus en plus problématique
les profs n'ont qu'à faire en sorte de l'intéresser
moi, je n'y peux plus rien …
n° 1, caractériellement fort proche en certains points de sa mère, a un bulletin à son image
pas d'échecs mais rares sont les branches dans lesquelles il n'est pas limite
il fout rien
se base sur ce qu'il a entendu en cours s'il y a écouté
relit vaguement un cours la veille d'un exam si et seulement si, il n'y a pas de travaux agricoles à effectuer et dont sa présence est, d'après lui, indispensable
je suis censée faire quoi ?
l'engueuler ?
me fâcher ?
l'accompagner dans l'étude ?
j'en sais rien
si je lui montre mes bulletins à son âge, ils étaient pires
il y était noté clairement chaque fois que mon année était compromise
je foutais rien
je ne me rappelle même pas avoir jamais étudié à cette époque
aux cours, je m'y emmerdais comme un rat mort
donc, hier, je me suis fâchée
un peu
lui dire que la ferme, c'était bien mais que moi, je voulais un diplôme quelconque
qu'on irait trouver le pms pour l'aider à trouver sa voie
pour qu'à 18 ans, il soit débarrassé
il veut pas
il veut terminer ses humanités traditionnelles et faire une qualification agricole après
après ?
mais il veut pas quitter le bercail
il veut pas aller en pension pour faire ce genre d'études actuellement
de toutes façons, c'est ridicule de le pousser aux études
qui travaille vraiment dans la branche de ses études ?
pas moi, en tout cas
et quand je regarde les gens autour de moi, ça foisonne pas, non plus
y'a toujours un moment où ils ont bifurqué quitte à reprendre une formation
en attendant, je suis une maman qui veut donner l'image "de responsable"
j'ai rouspété
pas longtemps
j'ai dit au père qu'il pouvait lui dire quelque chose aussi
mais ça, c'est mission impossible
Monsieur a un complexe d'infériorité étant donné que lui a fait des professionnelles pour vite en sortir
et puis, il comprend son singe
et puis, Monsieur n'est pas un éducateur
Monsieur est un papa qui râle et gueule parfois mais qui plie souvent
le bulletin de n° 3, ça sera pour après les vacances
mais je le connais déjà sans l'avoir vu : "des progrès fulgurants mais une langue beaucoup trop longue et arrête de discuter les consignes !" …

10:31 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : l humeur de monsieur, les singes, moi moi moi |  Facebook |