14/01/2013

rien qu'une larme dans tes yeux ...

reprise du boulot today après 4 jours en apnée à l'hôpital et la fin de la semaine à essayer de reprendre pieds dans la réalité
pas envie de reprendre le chemin de l'école pour l'un et du boulot pour moi
j'ai mal dormi
j'étais pas spécialement de mauvaise humeur
non, je crois même que j'étais plutôt de bonne humeur
et puis, je passe la porte du bureau et là, ça me tombe dessus : j'y arrive pas
je me plonge dans tout ce qui encombre mon bureau et je ne parle à personne
aux questions des uns à savoir si ça va n° 3, j'arrive juste à répondre un "oui, ça va"
qu'importe la personne
je me rends compte que je montre un visage déplorable à cette nouvelle équipe dirigeante
mais j'y arrive vraiment pas
et encore moins, une journée comme aujourd'hui, où le transfert des tâches devient effectif
voilà, depuis 9H30, je suis officiellement chargée de confectionner tous ces dossiers en plus
j'ai donc des tâches en plus et rien de moins
elles, si !!!
et elles ont profité de mon absence la semaine prochaine pour refiler une partie de leur boulot à la dernière arrivée
si au début, elle avait l'impression de n'avoir pas grand chose à faire, il n'aura pas fallu longtemps pour qu'elle soit full
et je sens que la suite va bientôt prendre le même chemin
redistribution des tâches qu'ils avaient annoncé
voie à sens unique surtout
cet aprem, je suis au service personnel
le grand chef y entre
il arrête pas de me demander comment je vais
je dois avoir l'air malade vu qu'il est toubib
la fille du personnel m'a reproché de ne rien dire
tout le monde se rend compte de la disproportion des tâches
que certains se les roulent alors que d'autres croulent
je n'ai pas l'habitude d'aller me plaindre
parfois, je dis que trop is te veel mais en général, je fais ce qu'on demande même si c'est en râlant
mais ici, le transfert est définitif
et j'arrive pas à comprendre qu'ils ont marqué leur accord
en fait, ça me reste au travers de la gorge
alors quand j'ai demandé un renseignement au chef fonctionnel qui a voulu jouer à celui qui comprend rien, j'ai tourné les talons pour quitter son bureau parce que les larmes et les sanglots montaient dangereusement à la surface
il a mis beaucoup d'eau dans son vin et m'a consacré une demi heure d'ébauches d'explication
j'aime pas monter cette faiblesse
ils doivent penser que je suis folle ...

22:58 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : au boulot, moi moi moi, bof |  Facebook |

12/07/2012

quel beau dimanche ...

demain, j'ai pris congé
le but était d'aller voir ma miss
sauf que la miss, elle est pas disponible
et me voilà avec un jour de congé et me demander ce que je vais faire
j'en suis au point de non-envie de tout et d'envie de rien
le boulot me bouffe une énergie dingue
je suis crevée mais je dors très mal
j'ai plus de rdv en vue avec la psy
je me demande à quoi ça va me mener
à l'heure actuelle, ça ne résoud rien à part à ce que je mette en mots tout ce qui ne va pas
elles, elles ne m'apportent pas vraiment de réponse
j'agis envers elles, et même envers moi, à faire comme je fais toujours
j'argumente
je contre-argumente
et cela sans fin
je me tue moi-même ...

18:46 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bof |  Facebook |

17/11/2011

c'est une belle journée ...

je n'ai jamais été suiveuse ou à la mode
quand j'avais 15 ans, maman disait "il y a 150 XX mais une seule PF"
faut dire que la mode était au noir, aux coiffures assorties et moi, je m'habillais en clair et couleurs flashies et mes coiffures évoluaient au rythme de mes envies
bref, dans le groupe, on me distinguait sans devoir me chercher
actuellement, je m'habille très basic avec des trucs qui me plaisent et que je mets pendant des années et que j'achète soit en solde, soit dans des ressourceries
ça ne me gène pas que ça ne soit pas neuf
quand on s'est mariés avec Monsieur, on avait peu de meubles
j'ai acheté la cuisine d'une collègue qui déménageait et envisageait de jeter ses meubles
pour l'équivalent de 50€, j'avais une cuisine avec même le lustre
elle en a profité pour me donner ses tentures
puisque maman s'installait chez papy, elle m'a donné sa salle à manger, son salon, sa chambre et ma chambre en attendant que …
actuellement, hormis la cuisine que j'ai remplacé et le salon qui a été remplacé par un fauteuil que maman a voulu me payer, la situation est inchangée
moi, ça ne me gène pas
j'ai pas du beau, du chic, du cher
j'ai des choses qui me ressemblent et dans mes moyens
jusqu'à présent, même si la situation financière est difficile, j'ai pas de remords ou de craintes
je fais ce que je peux
sauf que je sais pas si c'est à cause de l'automne, du froid, du gris, mais la situation actuelle me fait peur
le prix de mazout de chauffage qui s'envole hors d'atteinte (j'ai déjà réglé la t° à 17° pour les moments de présence et Monsieur coupe tout le bois qu'il trouve)
le prix du diesel qui a fait monter mon dernier plein à 80€ et qui sera probablement à 85€ au prochain au rythme où ça va (wais, j'essaye de n'avoir qu'un plein mensuel …)
et ces taxes auxquelles ils pensent et qui se répercuteront sur nous
et cette pluie qui ne tombe pas nous obligeant à brancher l'eau de la ville pour abreuver les bêtes
et le prix de l'électricité qu'on annonce à la hausse
et tout le reste encore
et ce -759€ qu'annonce mon solde bancaire alors qu'on est que le 17/11
ça plus la situation au boulot mettent mon moral aux couleurs de saison : gris virant au noir
y'a pas moyen d'avoir un peu de calme et de douceur ???

14:31 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bof, moi moi moi |  Facebook |

28/09/2011

t'es mon soleil, plus jamais froid ...

hier, la journée fut agréable
très agréable

le soleil est de la partie et ça rend la vie plus douce
dans la voiture de ma miss, on parle
on a tout le temps de parler pendant les 2h30 qui nous séparent de notre destination
elle est mon autre
mon tout autre
mon opposée
mon excessive aussi
elle est ce que je ne suis pas et elle ose dire ce qui ne va pas
son boulot, son homme, les enfants
tout, elle me dit tout
du trop intime parfois
moi, j'écoute
et toi ?
moi, c'est bof sauf que j'arrive à pas le verbaliser
même à elle
mon petit vélo tourne tout seul sans trouver l'issue
ce que je sais, ce que je ressens, je le garde pour moi
baillonné et ceinturé à l'intérieur
peur d'un jugement quelconque ?

on a abordé le thème du psy
je peux pas
j'ai peur des mots que je pourrais dire ou même entendre
en attendant, ça continue : moi, je pense à toi ...



 

23:02 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moi moi moi, bof |  Facebook |

19/07/2011

20 ans déjà ...

20 ans seulement ???
chaque jour qui passe est une victoire ou une lutte
je sais pas si on y arrivera
je sais pas si je saurai maintenir le cap
en attendant, physiquement, on est très loin de la lune de miel ...

23:21 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bof, moi moi moi |  Facebook |

07/06/2011

Andy se tâte, Andy se méfie ...

l'autre jour, à la télé, une émission du genre reportages ou envoyé spécial dix ou vingt ans plus tard
le thème : les enfants à la clé
késako ?
j'aime bien les reportages
je zieute donc
les enfants à la clé, ce sont les enfants responsables mais surtout responsabilisés
ces enfants dont les parents travaillent avec des horaires de dingues et qui responsabilisent leurs gosses à s'occuper de la maison, des cadets, de trucs qu'en général, c'est pas les gosses qui s'en occupent
c'est pas la faute des parents
mais c'est encore moins la faute des enfants
en regardant, dans la réaction de ces enfants 20 ans plus tard, je me retrouve
je retrouve surtout cette boule dans la gorge qu'on sent et entend quand on évoque l'enfance
et cette description "handicapée de l'amour"
étrangement, moi, je trouvais ma situation normale
même à reproduire
puis, il y a eu Monsieur
je n'ai donc pas fait mes bb toute seule
je me suis mariée
et je mène une vie familiale tout ce qu'il y a de plus classique
sauf qu'à l'arrivée de n° 1, les questionnements et les évidences sont arrivés aussi
plus le temps passe, moins je me sens bien avec moi-même et en adéquation avec les autres
le stress, l'angoisse, mes questionnements me pousseraient à vouloir m'isoler
je le fais pas à cause de ce foutu sens des responsabilités !
expliquez-moi pourquoi lorsqu'une psy me demande depuis quand je suis responsable, les larmes m'empêchent de parler
j'ai rien résolu, j'ai simplement plus donné suite à cette entrevue mais plus d'un an après, je me dis encore que cette réaction était pas spécialement normale ...

22:13 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moi moi moi, bof |  Facebook |

18/04/2011

tais-toi, ne raconte pas ça ...

pas de nouvelles, bonnes nouvelles ??
wais bon ben bof sans plus, hein !
dire quoi ?
que la vie continue
que le soleil luit
que ce sont les vacances
que je suis au boulot
que je me sens bien au bord de ma petite pièce d'eau
que je lis à nouveau
que les singes ont l'air heureux de vivre dès qu'ils sont en vacances
et que moi, ben moi, c'est pas vraiment ça
ces envies de rien
ces difficultés à me bouger le cul
ces trous de mémoire

cette envie que je n'ai plus
et Monsieur qui subit
je ne sais pas ce que je dois faire pour bien faire ...

11:51 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : moi moi moi, bof |  Facebook |

18/02/2011

envie de rien, besoin de toi ...

je n'ai probablement pas le caractère pour étant donné l'attitude de mon entourage à mon égard
mais j'aimerais parfois avoir une épaule pour appuyer ma tête comme on dit
je vois peu maman
je lui téléphone parfois (j'essaye une fois par semaine mais bon, cette semaine encore, j'ai sauté le truc)
je lui confie peu (j'aime pas être jugée et maman a un côté instit qui fait la leçon et bon quand je me débats avec mes problèmes, j'ai envie qu'on écoute, qu'on compatit mais pas spécialement qu'on me rejette la faute parce que … parce qu'en général, c'est toujours de ma faute …)
Monsieur est pas, non plus, le mec démonstratif à outrance ou démonstratif tout court, d'ailleurs
et puis on se voit peu
et puis on va pas encore se prendre le chou pour une situation qu'on connaît par cœur et pour laquelle nos points de vue ne sont pas spécialement les mêmes
comment se comprendre moi, l'angoissée et lui, le révolutionnaire
moi, l'indépendante et lui, le roi soleil
pour le moment, j'éprouve le besoin d'être entourée
physiquement entourée
protégée
en général, je m'endors enlacée par Monsieur
sa chaleur, le poids de son bras, sa cheville entre les miennes m'apaisent
parfois, rarement, au matin, Monsieur est encore là
ce matin, j'aurais aimé que ce soit le cas
ce matin, à l'heure à laquelle je me suis éveillée, comme souvent, Monsieur était déjà dans ses étables
je démarre donc seule avec les singes au compte goutte
et je cours, je cours contre l'aiguille de la montre
en général, mes courateries anesthésient mon besoin "de câlins"
aujourd'hui, non
aujourd'hui, je suis en manque de qu'on s'occupe de moi
aujourd'hui, quand enfin on partagera un lieu commun, probablement que Monsieur sera pris par ses bêtes
puis, y'aura le foot des singes au soir
et moi, moi, je serai là avec envie de rien
j'avancerai pas et ça me minera encore plus de pas avancer
j'aime pas quand j'ai besoin des autres pour avancer
j'aime pas ça mais ça restera là, au fond de moi et je traînerai ça derrière moi sans rien dire parce que dire ouvriraient des vannes que j'ai pas envie d'ouvrir
j'aime pas être comme ça …

14:19 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moi moi moi, bof |  Facebook |

28/01/2011

ouvrons la fenêtre et ne laissons pas les volets clos ...

le soleil enfin
le froid mais le SO LEIL !
j'en peux plus de ces jours qui ressemblent à des nuits tellement elles sont grises et bouchées
sauf qu'enfermée dans mon bureau, du soleil, j'en profite pas
sauf qu'à peine rentrée chez moi, le soleil est déjà couché et qu'il ne reste que le froid
le froid !
j'ai froid
je suis fatiguée
l'impression de ne pas avancer
l'impressions de ne pas être à la hauteur dans mon boulot
et ces reproches qu'on ne me fait pas et qui ne me permettent pas de m'auto-évaluer
rien n'est parfait nulle part
petit à petit, le vernis craque d'un peu partout autour de moi m'engageant à relativiser par rapport à ma situation personnelle
mais non, je me fous des autres, c'est moi qui m'intéresse
je suis perdue
je m'épuise à me débattre et ça m'énerve de savoir mes lacunes et ne pas être à la hauteur ...

20:33 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bof |  Facebook |

04/11/2010

pendant ce temps-là, la vie à l'extérieur continue ...

on fait enfin le maïs
on a commencé hier en fin d'aprem
suite ce matin
je me lève tôt pour rentrer les vaches et traire avec Monsieur
les grands sont chez un copain
et moi, dans cette étable, j'ai trop chaud
et j'ai envie que ça en finisse pour rentrer
il faut vraiment que je fasse quelque chose parce que ça ne va plus
je n'ai plus envie de rien
je ne fais plus rien
et le peu que je fais me pompe une énergie dingue
la maison ressemble à un capharnaum
je n'ai plus et plus envie non plus d'avoir de vie intime
l'angoisse me noue, me tétanise, me paralyse et l'énergie me fuit
je n'ai d'autre envie que de m'affaler devant la télé et jouer des heures à des jeux sans grands intérêts
ce matin, j'ai pensé médecin pour petit médoc utile même si je sais que Mme toubib n'aime pas trop ce genre de médocs
alors je pense plantes
je vais donc passer d'abord par la pharmacie
je sais pas où j'en suis
je ne sais surtout pas comment faire pour m'en sortir et trouver un minimum d'énergie pour ne plus ressembler à cette grosse baleine échouée ...

10:00 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : bof, down, moi moi moi |  Facebook |

06/10/2010

quand Margot dégraffait son corsage

la journée avait pourtant été bonne, aussi bien au boulot, ce matin, que cet aprem parmi les bêtes
malgré les courateries du mercredi, le bilan était positif
et puis, vers 19h45, j'ouvre une porte pour mettre la vaisselle sale au lave-vaisselle
je n'allume pas la lampe, j'ai les bras chargés
au moment de poser mon pied droit sur la marche, je sens dessous son petit corps
mon réflexe est de maintenir mon équilibre, je lui romprai le cou
son petit corps est secoué par les spasmes
je n'aurai pas le temps de la prendre dans mes mains que Luna prendra son petit corps dans sa gueule pour la poser dans son panier
elle tressaute toujours mais aucun son ne sort de sa gorge
je crie après Monsieur pour qu'il vienne achever ses souffrances
il chassera Luna qui n'arrête pas d'essayer de faire quelque chose
petit chat noir sans nom bien défini meurt dans les mains de Monsieur
c'est con, elle était laide
toute pelée avec une petite panse tellement ronde qu'elle trainait presqu'à terre lorsqu'elle avait mangé
c'est con, elle était chiante
dès qu'elle rentrait dans la maison, elle miaulait de sa voix stridente jusqu'à ce qu'on la soigne de pâté et non des granulés toujours disponibles
j'annoncerai aux singes que j'ai tué le petit chat
toujours la même réaction, c'est con et un silence que je trouve pesant
j'avais un petit chat noir tout laid mais gentil et ronronnant
il nous reste Attila, chat tyran
il nous reste deux chiens, dont Luna qui sera toute perdue sans le bébé qu'elle s'était choisi et qu'elle allaitait joyeusement depuis sa grossesse nerveuse ...

22:27 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : les bêtesn, bof |  Facebook |

28/09/2010

la vie de moi, la vie des autres

ça fait un an que je ne navigue plus sur une mer d'huile
ma vie est faite de questionnement sur mon boulot, mon mariage, ma vie
seuls, jusqu'à présent, les singes m'empêchent de tout envoyer valdinguer et de tenir bon encore et encore
le besoin de calme et de paix intérieure que ma vie ne m'apporte pas
le sentiment que si je n'avais que moi à gérer, j'irais mieux
mais partir, si ce n'est pas mourir un peu, c'est détruire beaucoup et blesser à outrance
et puisque je ne pars pas pour quelqu'un, partir pour quoi ?
et je regarde autour de moi
autour de moi, des couples et des familles qui renvoient des images
je n'envie que rarement les familles, la mienne m'est tellement précieuse
par contre, les couples ...
les couples donnent le change mais pour qui ?
parce que l'amour est vraiment encore là ?
pour me convaincre ?
pour se convaincre eux-mêmes ?
leur vie me paraît plus simple que la mienne, en tout cas, plus calme et pourtant
et pourtant, aujourd'hui encore, l'exemple qu'entre eux, ça ne va plus
leurs problèmes sont très différents des miens mais la rupture est dans l'air
moi, je n'ai jamais évoqué une possible rupture, je rêve d'un départ
d'une absence
leurs problèmes font que je m'accroche, que je me bouscule me traitant de folle et m'astreint à la patience
je ne sais pas si je vais tenir le coup
vraiment le sentiment que la ferme et ses emmerdes auront raison de moi
en attendant, on se parle peu mais jamais on ne se dispute, tout au plus un éclat de voix
même si Monsieur ne se pose que peu de questions, il supporte mon mal-être sans me le reprocher
alors parfois, je me laisse faire ou entraîner pour eux et quelques temps alors, l'angoisse desserre son étau et la tempête dans ma tête s'appaise ...

(la vie ne vaut rien ... rien ne vaut la vie)

22:46 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bof, moi moi moi, l'humeur de monsieur |  Facebook |