27/06/2015

Dieu a été détruit. L'homme ne trouve que la mort. (La tentation de l'Occident - A. MALRAUX)

« Je pense que la tâche du prochain siècle, en face de la plus terrible menace qu'ait connue l'humanité, va être d'y réintégrer les dieux. » (A. MALRAUX)

près d'un siècle que ces idées étaient déjà abordées
et tellement d'actualité actuellement
après Charlie Hebdo, j'avais dit à Monsieur que cet acte était la preuve que la 3e guerre mondiale avait bel et bien débuté
pas une guerre comme on se l'imagine en regardant les reconstitutions de Waterloo
mais une guerre insidieuse
mais toujours le même processus : l'endoctrinement
comment peut-on accepter de tuer si cruellement ?
au nom de quoi ?
d'un Dieu ?
mais quel dieu pourrait vouloir ça ?
les tyrans de Lybie et d'Irak sont tombés pour laisser place à quelques fanatiques européens qui les ont remplacés mais eux ont des vues mondiales
ils ne croient en aucun dieu à part celui qu'ils se sont inventé
et moi, je suis mal
il y a non seulement les victimes directes : ce patron décapité en France, ces touristes sur la plage en Tunisie, ces gens qui priaient au Koweit
tous le même jour !
quelle configuration céleste y avait-il ce jour-là pour permettre ça ?
je ne sais plus vers où me tourner
certains me pensent croyante avec mes idées de paix, de respect, d'amour du prochain
je ne crois en rien
j'essaye de croire en moi et c'est déjà pas facile
mais j'essaye d'obliger au respect
au respect de chacun
au respect de tout
de l'homme, de l'arbre, du chien
si on ne respecte rien, on ne se respecte pas !
et je pense à ces milliers de victimes collatérales de ces attentats
je pense à ces gens que j'ai rencontrés l'an dernier en Tunisie
des personnes d'une gentillesse désarmante
qui n'ont rien ou alors tellement peu
chez lesquelles aucune religion n'est exacerbée et qui ont tant à donner même s'ils n'ont rien
hier, les victimes sont tombées : les touristes et ces personnes qui se retrouvent sans travail pour les mois à venir
ils attendent cette période à l'image des fourmis pour faire quelques maigres réserves
je pense à cette femme qui doit aller à Tunis pour se faire soigner mais qui n'a pas les moyens de payer l'avion et les frais médicaux
alors patiemment, ils économisent
et maintenant ?
l'émotion me montent aux yeux quand je pense à elle
je vois l'éclat de son regard
ces paquets de thé et d'épices qu'elle nous a donnés au moment du départ
cet argent qu'elle a refusé
ces aliments qu'on a acheté pour les lui laisser
cette année, notre situation est très difficile à la ferme
j'avais dit non à ma miss quand elle a abordé le sujet des vacances
d'après les dernières infos, elle ne pourra pas y aller, non plus
la détresse de ma miss
la détresse des gens de là-bas
tout ça pour quelques connards qui veulent le pouvoir et l'obtiennent par la peur
et ce qui est dingue, c'est qu'au nom de notre sécurité, nous allons dans leur sens
je me sens de moins en moins adaptée à ce monde ...

10:44 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.