08/05/2015

des fraises, des fraises, des fraises ... j'aime toujours autant les fraises

Donc, à mon image, certaines personnes cliquent encore chez moi
mais qu'y trouvent-elles à lire ?
rien de bien léger, à l'image de ce qui encombre ma tête
pourtant mes éclats de rire zèbrent encore les journées au bureau
quand je ne suis pas là, ça s'entend
trop peut-être
j'essaye de me discipliner pour que cette routine m'empêche de penser
mais je n'aime pas les conventions, le bien-pensant
je vais donc contre ma nature
sauf qu'alors, je me laisse envahir par ce que je ne domine pas
mais comment peut-on dominer des problèmes d'argent ?
surtout qu'ils ne me sont pas imputables
l'agriculture belge va à sa perte
il y a 20 ans que je l'avais entendu
je l'avais raconté à Monsieur
délires d'extra-terrestre
et pourtant, on y est
seuls les gros et les fermes didactiques ou diversifiées s'en sortiront
nous, on restera sur le carreau
il faut vivre avec
c'est un échec
un de plus
je me demande comment vivre avec ça
tout comme je me dis que je ne sens pas capable de retourner en Tunisie
je n'arrive pas à m'imaginer rencontrer ses gens prêts à tout pour rejoindre l'Eldorado européen
évidemment qu'ils sont tous tellement gentils, des parents aux enfants
mais moi, je ne me sens pas capable de les prendre tels quels sans avoir toujours en tête que tout n'est que jeu
encore un truc que j'ai besoin de dominer
je suis impossible à vivre
je suis toujours à la recherche de mon lâcher prise ...

22:45 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.