04/10/2014

oscar, césar et palme d'or réunis !

plus d'un mois déjà que je suis revenue de mon petit coin de paradis
que ça me paraît loin
j'ai atterri !
repris le train-train quotidien avec mes souvenirs plein la tête
parlé tous les jours avec ma miss de là-bas
de nos projets d'y retourner
de ses projets amoureux
puis, sur fb, un message concernant mon gentil mimi
un message qui veut savoir qui je suis par rapport à lui qui décrit comme un ami très proche
ma réponse n'est pas sympa
je lui propose de s'adresser directement à lui, lui rappelant que c'est un charmant mais TRES jeune homme
ma miss a un réseau d'amis très très large
et de fil en aiguille, elle rencontre un couple qui fréquente notre petit paradis
ils en viennent à parler du personnel
de mon gentil mimi aussi
la description qu'on lui en fait la fait douter qu'ils parlent de la même personne mais la photo balaie tous les doutes
elle rentre en contact avec d'autres femmes
la sombre histoire commence
elle m'explique tout ce qu'elle entend ou lit
on a le même constat : c'est pas lui !
ça ne peut être lui
il est question d'un garçon froid, hautain, profiteur, calculateur
nos souvenirs à nous sont les mêmes : un sourire à damné un saint, une gentillesse à toute épreuve et moi, de mes sorties avec lui, je n'ai rien pu débourser
il a payé toutes les consommations et le dernier jour a refusé que je lui donne mes dernières devises
ma miss a peur de m'avoir blessée
c'est vrai qu'elle casse un peu le rêve mais moi, j'ai vécu le moment
ça m'a boosté le moral mais je ne me suis pas projetée avec un si jeune type qui avait l'âge d'être mon fils
ça me paraissait déjà tellement irréel
je n'ai pas eu le temps de l'interroger plus avant, lui, mon gentil mimi
son fb m'est bloqué
je présume donc que ce qu'ont dit ces filles est vrai
qu'elles lui ont pris la tête à ce sujet et qu'il a fait le rapprochement avec moi
parce que moi, je lui avais parlé du message de majorette
je lui avais dit qu'il devait libérer sa parole
qu'il devait être honnête
qu'il pouvait me dire
que je sentais un truc sous-jacent
je ne sais ce qui me blesse
je ne sais pas non plus pourquoi les gens me décrivent mes coups de cœur comme je ne les ressens pas
comme je ne les connais pas
il en est de même avec mon collègue
et je ne me fais pas de films, ma miss a douté qu'on lui parlait du même type
je ne regrette absolument rien
j'aurais simplement ne jamais savoir qu'il ait un second visage ...

11:42 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.