15/03/2014

penser, c'est tromper ?

je n'ai jamais su si ma façon d'être était normale
je n'ai jamais su si d'autres, comme moi, ont une vie intérieure si intense
s'ils se jouent des scènes
s'ils se font les questions-réponses
un événement, une rencontre peut occuper mon esprit des heures
dès que j'ai un moment solitaire, ça galope
mettre en scène mon charmant souvenir que j'ai recroisé par hasard
lui rappeler qu'il est resté un charmant souvenir
entendre sa réponse
me dire que si il m'a marqué à ce point, l'inverse peut être possible
hier ont commencé ses congés
déjà, il me manquait
une sortie est prévue mais la date qui convient à chacun est difficile à trouver
on trouve une date qui semble agréer tout le monde
je lui en fais part
il croit qu'il est invité autre part ce jour-là
j'ai pas envie d'aller à cette sortie sans lui
je ne m'y sentirai pas détendue s'il n'est pas là
les autres sont soit trop sérieux soit trop prout-prout-ma-chère
s'il est à mes côtés, je sais que je pourrai être plus spontanée
qu'il en remettra une couche et que les moins coincés nous emboîteront le pas
j'ai donc craqué et je lui ai envoyé un sms pour savoir s'il tenait vraiment à nous accompagner
OUI !
ok, je prendrai contact pour fixer une autre date
il est dans ma tête constamment
et plus encore parce qu'il ne sera pas là pendant les 15 prochains jours
il me fait rire
et souvent, je pense à ce qu'on dit : femme qui rit à moitié dans son lit
c'est pas tout à fait faux parce que de rire me détend
je suis vraiment plus détendue quand il est là
et j'avoue que je me demande si nos atomes physiques seraient crochus
Est-ce que sa peau, sa chaleur, son odeur me conviendraient ?
il connaît ma vie, Monsieur, les singes, les chiens
il sait tout
moi, il est dans ma tête
je me demande si je suis aussi entêtante dans la sienne
sauf que quand j'aurai enfin commencé à apprivoiser son absence, il refera surface
je me demande où je vais ...

10:05 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.