20/02/2014

le pire, c'est d'en être consciente ...

il aurait du venir cet aprem
il a sonné à ma collègue
il est malade
sympa quand on conge
il lui raconte
ça me conforte que je me fais des idées
qu'il est attentionné avec toutes les personnes qu'il apprécie
elle passe la communication
je laisse mon autre collègue décrocher
elle met le haut-parleur
j'écoute mais ne bronche pas
il redemande si le haut-parleur est branché et si je suis là
je bronche toujours pas
ma collègue le rassure lui mentionnant mon petit sourire en coin
il parle
elle explique
moi, je dis rien
ma collègue veut me passer la communication
je fais signe que non
la communication se termine
elles disent au revoir
moi pas
y'a un blanc
il redit au revoir
j'ai été incapable de dire un mot
incapable !
j'ai une saloperie de caractère
je me protège en étant infecte
et un jour, à nouveau, il me dira "tu sais, t'es dure !"
s'éloigner pour ne pas s'attacher
et arrêter de fantasmer ...

23:30 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.