12/02/2014

tout le bonheur du monde

donc, voilà, hier, je suis allée à leur mariage
j'ai pris une heure de récup au boulot et j'ai filé voir la signature de l'acte
je ne savais pas si je pouvais faire ça même si je sais que le mariage est illégal si la porte est fermée
oui mais j'ai pas été conviée
j'avais fait part de mon envie à mon collègue
l'heure s'approche
tu vas pas voir ?
ben je sais pas si je peux
ben je vois pas pourquoi ils seraient opposés
ni une ni deux, je démarre
je reste dans l'encadrement de la porte et j'écoute
je fais un signe de silence pour qu'on ne dise rien
finalement, la bourgmestre m'invite à m'asseoir
les mariés me voient et je vois l'émotion
je pensais pas que ça les aurait touchés autant
j'ai droit à des embrassades et à apparaître sur les photos
et moi, je suis remuée
je demande à la mariée de m'accompagner à ma voiture
je lui donne mon cadeau et son émotion fait monter la mienne
c'est con mais même avec ma grande gueule, je suis toute remuée
retour au boulot, je parle pas, on n'est que 5 a être au courant
au soir, course contre la montre pour arriver à l'heure tout en ne reniant pas mes obligations maternelles
j'arrive à la petite réception et je suis étonnée par cette joie parce que j'arrive
même une invitée que je ne connais pas me veut près d'elle
elle est colombienne mais elle m'explique que j'irradie
qu'on ne voit que moi
hein ???
ben oui, je suis un soleil, j'illumine la vie des autres
les autres arrivent
on mange, on boit
on se retrouve finalement seuls entre collègues et mariés
j'ai droit à des bisous des mariés et des photos
suis trop gentille et je bois trop
on passe une bonne soirée
sauf que j'ai un peu de mal à trouver normal qu'on m'associe toujours avec mon collègue
on s'attend à ce qu'on arrive ensemble
on hésite à s'assoir près de moi pour lui laisser la place
l'alcool aidant, on a beaucoup parlé
ils ont tous peur que je leur en veuille pour ci ou ça
j'ai beau dire que j'ai été blessée mais que je ne leur veux pas, j'ai raison
quand je parle, mon collègue demande qu'ils se taisent parce qu'écoute quelqu'un qui parle bien
et finalement, on parle de moi et de la mariée
de notre situation plus ou moins similaire
mais je retiendrai surtout que tout le monde est d'accord pour trouver cela injuste m'incitant à ne plus murer dans le silence et d'oser les contrer quand ils font n'importe quoi
on a trop bu
j'ai trop bu
mais j'ai l'alcool festif
tout s'est bien déroulé et j'étais formidablement bien
y'avait de l'amour plein dans l'air
de l'amour véritable
c'était bien
on est rentré gentiment
stressément pour moi qui n'aime pas l'idée de voiture et d'alcool
à peine arrivée à casa, j'ai sonné à mon collègue pour voir s'il était chez lui
ce matin, j'ai sonné à tous les autres partis plus tôt
mailé les mariés pour leur souhaiter tout le bonheur du monde
et today, une excellente humeur au bureau
et un nouveau bruit qui va se mettre à courir
mon collègue étant très en forme, il a taquiné le grand chef qui en a déduit qu'il avait passé une bonne soirée hier soir
qu'il voulait rencontré "la personne"
qu'il va difficilement le lâcher avec ça
et que ça va se savoir qu'on était au mariage ensemble
c'est, je pense, un peu confus ce que j'ai écrit ci-dessus mais j'ai pas envie de relire
aujourd'hui, j'ai pris la parole
c'était pas pour dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes
demain, je serai absente
on verra jeudi si après le dédain, je vois qu'ils préparent le pilori ...

00:01 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Hello, comme quoi le dialogue est plus important que l'on ne pense...idem pour la hiérarchie qui ne se rend pas tjrs compte de ce qui se passe plus bas ou s'en moque tant qu'on ne vient pas les trouver...
Heureuse pour toi d'avoir illuminé la soirée et de t être illuminée :-)
Que ces bons moments t'accompagnent de + en +. Grosse bise!

Écrit par : Sylvie | 13/02/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.