21/12/2013

l'égo, c'est le mal ...

je suis au boulot
la joie des permanences du samedi a repris avec le changement de service
et j'en arrive à ce constat : je n'ai toujours pas avalé mon changement d'affectation
cette façon dont ils m'ont traitée pendant plus de 4 ans
me promettant monts et merveilles
pour en arriver finalement où ?
dans mon ancien service mais à un petit bureau finalement pas très loin d'un placard !
c'est hier que j'en ai fait très clairement le constat
on était en attente des signatures et nous sommes depuis deux jours arrivés dans une période assez calme
les dossiers sont donc en cours de traitement et le plus gros du retard est résorbé
en attendant les signatures, j'ai donc folâtré
ce ne fut pas spécialement du goût du chef de service
que j'ai évidemment très vite envoyé bouler
le temps a passé
on a évolué
il a pris l'habitude de travailler avec miss virgule et miss praline qui lui donnent du vous et devancent ses demandes
euuuuuuuh, suis pas sure qu'on vive dans le même monde, là
alors qu'il insistait, je lui ai lâché que je n'était plus personne
que personne ne savait où je travaillais
que mon nom n'apparaissait sur plus aucun document
que je n'avais ni ligne téléphonique ni mail perso
que je n'étais donc pas très indispensable au service et que personne ne constaterait donc mes errances
il s'est bloqué : il n'est pas responsable de la situation
la réponse a fusé : MOI NON PLUS !
à part ça, leur discours de départ était de valoriser le personnel
me concernant, c'est raté ...

10:57 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.