19/02/2013

tout le monde veut moi ...

aujourd'hui, mardi, jour J : on va m'annoncer le projet
aujourd'hui, mardi, j'ai pris un coup sur la cafetière
aujourd'hui, mardi, le chef du personnel me convoque dans son bureau
aujourd'hui, mardi, le chef du personnel m'annonce qu'il a été décidé que je suis désignée à retourner dans mon ancien service à temps plein toute la durée du congé de maternité
à la question "vous trouvez ça normal de laisser mon poste inoccupé pendant 16 semaines ?",
la seule réponse obtenue est abérante " les gens qui font des gosses font une connerie et connerie encore plus grande quand c'est un 3e ! un gosse ce n'est que des problèmes, d'ailleurs, a commence déjà mais ça, ces gens-là n'y pensent pas !"

je crois que j'ai failli tomber de ma chaise
c'est dingue, aucune considération de rien
ensuite, je suis sonnée mais dans le bureau du chef fonctionnel, ça gueule  à l'annonce de la nouvelle
nouvelle qui s'est transformée en mi-temps et qui se transformera encore au cours de la journée lorsque je croiserai le grand chef mais d'après le chef fonctionnel, il y a peu de chance qu'ils changent de projet
je suis la seule à pouvoir être déplacée et à être immédiatement fonctionnelle et dont la venue est favorablement accueillie par tout le service
le chef fonctionnel, lui, veut me garder et est prêt à donner 1,5 temps plein de son service pour me garder
d'après lui, en ce qui concerne la masse de travail, y'a pas photo
sauf que les désignées ne font pas l'unanimité par manque d'engagement ou d'expérience et que l'imbécile de chef du personnel a résumé en ces mots" y'a des personnes qui ont plus d'aptitudes que d'autres et c'est ton cas !"
j'ai quitté son bureau en lui disant que dorénavant, je répondrai à l'unisson des autres : "ch'sais paaaas"
et oui ...

23:30 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : au boulot |  Facebook |

Commentaires

En fait, ce qu'ils ne t'ont pas encore dit, c'est qu'en faisant mi-temps de chaque côté, en réalité, tu accompliras 100% du travail de part et d'autre...

Par contre, cette histoire de mômes... c'est fameusement choquant... et démontre qu'ils ne s'intéressent à toi que côté boulot, sans rien savoir de ton quotidien privé...

Je me demande comment tu as pu rester calme... chapeau !!!

J'espère, en tout cas, que tu pourras vivre 16 semaines en laissant à nouveau éclater tes fous rires... mon p'tit doigt me dit que tu en as bien besoin...

Je t'embrasse fort... courage, en tout cas...

Écrit par : Turquoise1960 | 20/02/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.