21/11/2012

qui ne dit mot consent

ça fait quelque temps déjà que j'avais décidé de ne plus réagir
de m'en tenir à mon boulot
les laissant pérorer et croire n'importe quoi
mais voilà, si tu m'attaques, j'ai beau m'exhorter, c'est plus fort que moi, je réagis
hier, j'ai pris en pleine gueule la poussée de testostérone de cette couille molle qui nous sert de chef hiérarchique
j'ai réussi à me contenir un minimum
mais quand ce matin, il est rentré dans le bureau avec son petit air satisfait en lançant un "ah, ça va mieux aujourd'hui" à mon encontre, j'ai eu beaucoup plus de mal
et notamment est sorti 'que je n'acceptais pas qu'on m'agresse de la sorte"
d'après lui, ça ne m'étais pas directement adressé
sauf que si tu m'adresses la parole et cite expressément mon prénon, j'ai du mal à croire que les reproches ne me sont pas directement adressés
en conclusion, je suis donc une personne désagréable, comme il s'est empressé d'aller le clamer dans d'autres services
sauf que moi, je l'emmerde et le mode béni-oui-oui, c'est pas vraiment pour moi
je présume que les jours à venir ne vont pas être les plus faciles à vivre ...

00:23 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : au boulot |  Facebook |

Commentaires

Et... ça a donné quoi, les jours suivants ?

Comment tu vas ?

Bizzz, profite de ton dimanche...

Écrit par : Turquoise1960 | 25/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.