26/08/2012

ces petits poissons que j'aimais d'un amour tendre ...

une petite bête qui me pique et me voilà en maladie
c'était pas le but mais j'étais totalement incapable de me tenir sur mes pieds ou même assise
pourtant, j'avais repris le boulot après deux semaines de congé avec la volonté de me remettre à jour
si ces congés n'ont pas été terribles, ils ont été un minimum réparateur même s'il y avait toujours de la fatigue
à mon retour au boulot, une surprise : la fille avec laquelle on a inversé les postes revient
personne de la hiérarchie ne m'en parle, je l'apprends par des sources détournées
au niveau des chefs, pas une parole
je sais qu'il y a un gros problème vu qu'une de mes collègues manque depuis déjà 3 mois et que son boulot s'accumule sur son bureau
même si j'ai refusé de prendre en charge sa matière, je suppléais au plus urgent
évidemment, je manque deux semaines, les autres s'empressent de répondre qu'elles savent pas
personne ne sait quand l'absente reviendra (sauf moi)
faut-il s'attendre à autre chose de leur part ?
personne n'a pris la peine de la contacter pour connaître la gravité de son absence
non, ils préfèrent faire les supputations les plus diverses et variées et en arriver à estimer son retour pour fin novembre
moi, même si elle m'a plantée là en me laissant tout sur le dos sans me laisser la moindre explication, j'ai ravalé ma fierté et je l'ai mailée mais faut pas en attendre autant de leur part
donc à nouveau, ils ont décidé de désorganiser un service pour essayer d'en organiser un autre
je suis allée voir le chef fonctionnel et je lui ai demandé tout de go
c'est pas mon rôle de te dire ce qu'il en est mais étant donné la situation et notre accord tacite
donc voilà, elle revient pas, elle vient en renfort du service
elle vient faire ce que tu prétends ne pas savoir faire
elle connaît la marche à suivre, tu connais les dossiers, à vous deux, vous y arriverez
mais toi, tu restes à ton poste, pas question de retour à ton ancien service
étrangement, j'avoue que ça m'a pas tracassée
je m'en fous presque
pas envie de laisser tomber ce service dont je n'ai pas encore tout saisi
ça me plaît toujours autant d'apprendre
d'un autre côté, l'ambiance de l'autre côté, ça me plairait bien de la retrouver
bref, on a travaillé trois jours, elle et moi
alors qu'elle revenait avec une certaine appréhension, elle était fortement appaisée le lendemain
tant mieux sauf que ce satané insecte a mis fin à cette croisière en eau calme
me voilà immobilisée chez moi
pas moyen de faire un truc ou l'autre à part lire
depuis hier, ça va mieux, j'ai réussi à remettre mes galoches et j'ai passé un peu la débroussailleuse
ce matin, retour au jardin pour défricher un peu cette forêt redevenue vierge
c'est dingue, cette année, mon environnement est à mon image, ça ressemble plus à rien
même mon trou d'eau, j'y passe plus de temps
faut dire que sans les poissons, c'est plus le même
je présume que maître Héron en aura une bonne indigestion
hier, j'ai donc acheté 3 petits poissons rouges parce que bon, j'ai pas les moyens de mettre des six euros pour un petit koï qui finira dans le ventre d'un volatile
j'ai du travail par dessus la tête ...

17:32 Écrit par pommefraise | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au boulot, congé, au jardin |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.